Panorama de Prise de Moscou. Maps. Sites. Photos. Vidéos.

 [+]
Description  panorama

Prise de Moscou

POI: 55.750000, 37.630000
La prise de Moscou par l'armée de Napoléon Ier, le 14 septembre 1812, s’est poursuivie par son occupation jusqu’au 23 octobre 1812.
L'entrée dans la ville
À 14 heures, Napoléon fait son entrée, avec sa garde et le 1er corps, dans l’ancienne capitale de la Moscovie. La ville est déserte. Son gouverneur, Fédor Rostoptchine, l'a vidée de toute provision. Le lendemain, l'Empereur s’installe au Kremlin, le palais des tsars situé au milieu de la ville. Le maréchal Mortier est nommé gouverneur, avec ordre d’empêcher le pillage par tous les moyens. Des secours sont donnés aux blessés russes qui encombrent les hôpitaux, ainsi qu’aux Moscovites qui n’ont pas voulu suivre l’armée de Koutouzov. Ayant pris ce qu'il considère comme une capitale, en se fondant sur les règles de la guerre, Napoléon pense que le tsar Alexandre Ier lui offrira sa capitulation sur le mont Poklonnaïa. Un armistice est accordé aux Russes et Napoléon, fort de son triomphe, propose la paix à Alexandre. Il ne reçoit que des réponses évasives laissant vaguement espérer un arrangement, mais qui arrangent les deux parties. Les Français ont ainsi le temps de reprendre des forces, les Russes attendent les grands froids qui obligeront les Français à évacuer la Russie. Avant l’ordre d’évacuation, Moscou comptait environ 270 000 habitants. La plupart évacuèrent la ville et les restants se chargèrent de brûler ou de dérober les derniers stocks de nourriture pour en priver les Français. Quand Napoléon entra dans le Kremlin, il restait le tiers de la population dont la plupart étaient des commerçants étrangers, des serviteurs ou des personnes invalides ou ne voulant pas fuir. Ceux-ci se tinrent à l’écart des troupes, y compris la nombreuse communauté française présente.
L'incendie
Du 14 au 18 septembre du calendrier grégorien (2 au 6 septembre du calendrier julien), des feux commencent à Moscou, et ravagent la ville, essentiellement construite en bois, privant les Français d'abris. À un signal donné, le feu éclate dans mille endroits à la fois. C’est en vain que les Français tentent d'éteindre l’incendie : le ravage des flammes ne s’arrête que dans la soirée du 20 septembre, lorsque près de 7 000 maisons en bois et 4 000 maisons de pierres, les neuf dixièmes de la ville, sont en cendres. 20 000 malades ou blessés sont victimes de ce désastre.
La retraite
Occupant une ville en ruines, sans avoir reçu la capitulation russe, face à une manœuvre russe le poussant à quitter Moscou, Napoléon entame sa longue retraite le 18 octobre. Mortier a ordre d’abandonner le Kremlin le 23, après l’avoir détruit, et de ne laisser en arrière ni blessés, ni malades. Dans sa marche rétrograde, la Grande Armée est constamment harcelée par l’ennemi. Napoléon estima plus tard que son erreur avait été de ne pas quitter Moscou deux semaines plus tôt et de surprendre l'armée de Koutouzov qui campait à proximité, à Tarutino. Même si cela n'aurait pas suffi à vaincre immédiatement la Russie, celle-ci aurait été...   ... (Français)
Fire of Moscow (1812) - English -> Français  
Brand von Moskau (1812) - Deutsch -> Français  
Brand van Moskou (1812) - Nederlandse -> Français  
Московский пожар (1812) - Русский -> Français  
Pożar Moskwy (1812) - Polska -> Français  
Incendio di Mosca (1812) - Italiano -> Français  
Incendio de Moscú de 1812 - Español -> Français  
Incendi de Moscou de 1812 - Català -> Français  
by Panoramio
Обводной канал - By-pass canal
Обводной канал - By-pass canal
Andrey Jitkov
go place
Moscow, Spring. Night shadows
Moscow, Spring. Night shadows
Olga Yakovenko
go place
Обводной канал. кинотеатр Ударник
Обводной канал. кинотеатр Ударник
Sergey Duhanin
go place
Вид с достроенного Патриаршего моста - View from builded Patriarch bridge
Вид с достроенного Патриаршего моста - View from builded Patriarch bridge
Andrey Jitkov
go place
Москва ц.Николы на Берсеневке
Москва ц.Николы на Берсеневке
AnnaV
go place
Cathedral of Christ the Saviour, Moscow
Cathedral of Christ the Saviour, Moscow
Jan Balaz
go place
Cathedral of Christ the Saviour. Moscow . Russia
Cathedral of Christ the Saviour. Moscow . Russia
۞-۞ S T O N A ۞-۞
go place