Panorama de Château de Saint-Georges (Lisbonne). Maps. Sites. Photos. Vidéos.

 [+]
Description  panorama

Château de Saint-Georges (Lisbonne)

POI: 38.713889, -9.133611
Le château Saint-Georges (Castelo de São Jorge en portugais) se situe dans la freguesia (paroisse) de Castelo de Lisbonne au Portugal. Connu à ses débuts simplement comme le château des Maures, il est situé en position dominante sur la colline la plus haute du centre historique, donnant aux visiteurs une des plus belles vues sur la ville et l'estuaire du Tage.
Histoire
Antécédents
La présence humaine en ce lieu remonte à l'âge du fer : les fouilles archéologiques ont permis de prouver une occupation primitive du site de Lisbonne datant d'au moins le VIe siècle av. J.-C., faite successivement par les Phéniciens, les Grecs et les Carthaginois. Les informations historiques, cependant, datent seulement de la conquête de l'Hispanie par les légions romaines, alors que Lisbonne était encore nommée Olisipo. Le site a servi à partir de -139 de base d'opérations du consul Decimus Junius Brutus Callaicus, contre les noyaux lusitaniens dispersés après l'assassinat de leur meneur Viriatus. Pour cette raison, on admet qu'il aurait déjà existé en ce lieu une sorte de structure défensive. Plus tard, en 60, Jules César, alors propréteur, ayant conclu la conquête définitive de la Lusitanie, donna à la localité le nom de Felicitas Julia, concédant à ses habitants le privilège de citoyenneté romaine. Durant les invasions de l'empire par les barbares, la cité fut conquise par les Suèves sous le commandement de Maldras au milieu du Ve siècle, et peu d'année après par les Wisigoths sous le commandement d'Euric, devenant définitivement wisigothe sous le règne de Léovigilde. Des siècles plus tard, au VIIIe siècle, la cité tomba sous la domination des Maures, pour être renommée Lissabona (Al-Ushbuna). Les descriptions de leur géographes font référence à l'existence d'une fortification avec ses murailles, protégeant la quasabah (Alcazaba ou Alcáçova), le centre du pouvoir politique et militaire de la ville. Ce que l'on désigne aujourd'hui par Muraille Maure daterait plutôt de la fin de la période romaine et aurait ensuite été reconstruite et renforcée durant la période islamique. Durant la Reconquista, elle changea de main au gré des charges chrétiennes, qui y voyaient une cible privilégiée au bord du Tage. Ainsi, elle fut conquise initialement par Alphonse II des Asturies durant une contre-offensive en 796. En cette occasion la cité fut mise à sac puis les forces chrétiennes, trop loin de leur base dans la région de Entre-Douro-e-Minho, se retirèrent. La même chose se répéta sous le règne d'Ordoño III de León : sous son commandement, la ville subit de sévères dommages. Partie intégrante des domaines de la taifa de Badajoz au début du XIIe siècle, devant la menace représentée par les forces de Youssef Ibn Tachfin, venant du nord de l'Afrique et venu sur la péninsule pour conquérir et réunir les domaines almoravides, le gouverneur de Badajoz, Mutawaquil, remit ce château au roi Alphonse VI de León au printemps 1093, ainsi que ceux de Santarém et de Sintra, cherchant...   ... (Français)
São Jorge Castle - English -> Français  
Castelo de São Jorge - Deutsch -> Français  Nederlandse -> Français  Português -> Français  
Замок Святого Георгия - Русский -> Français  
Zamek św. Jerzego w Lizbonie - Polska -> Français  
Замок Святого Георгія - Український -> Français  
Castello di São Jorge - Italiano -> Français  
Castillo de San Jorge de Lisboa - Español -> Français  
サン・ジョルジェ城 - 日本語 -> Français  
Castell de Sant Jordi de Lisboa - Català -> Français  
圣若热城堡 - 简体中文 -> Français  
by Panoramio
Lisbon
Lisbon
Nenad Obr
go place
LISBOA
LISBOA
abraxas_aut
go place
Lisbonne depuis les jardins du Chateau Saint Georges
Lisbonne depuis les jardins du Chateau Saint Georges
Philippe Stoop
go place
Chateau Saint Georges vu du Nord-Ouest
Chateau Saint Georges vu du Nord-Ouest
Philippe Stoop
go place
Lisboa Portugal
Lisboa Portugal
Yannis A. Nikolos
go place
Tranvia Lisboa
Tranvia Lisboa
Eduardo Manchón
go place
Electric train in Lisboa
Electric train in Lisboa
david boix
go place