Panorama de Institut pontifical oriental. Maps. Sites. Photos. Vidéos.

 [+]
Description  panorama

Institut pontifical oriental

POI: 41.897139, 12.500000
L’Institut pontifical oriental (en italien Pontificio Istituto Orientale ou [PIO]) est un institut de recherches et d’études supérieures sur les Églises chrétiennes orientales aussi bien de tradition byzantine, (grecque, melkite, géorgienne, bulgare, roumaine, russe, serbe, ukrainienne) que non byzantine, telles que les Églises arménienne, copte, éthiopienne et autres, qu’elles soient en communion avec l’Église de Rome (dite catholique) ou non (les Églises dites orthodoxes). Fondé en 1917 par Benoît XV l’institut est confié en 1922 aux Jésuites qui en assurent l’enseignement et la direction. En 2009 il compte 554 étudiants repartis en deux facultés, les sciences ecclésiastiques orientales et le droit canon oriental. Quelque 15 % d’entre eux sont orthodoxes.
Origine et fondation
S’il y eut tout au long des siècles des contacts plus ou moins suivis avec les Églises orientales séparées visant à leur « retour à Rome », l’Église catholique ne commence à s’intéresser sérieusement aux traditions orientales qu’à partir du XXe siècle. La création par Benoît XV de la Congrégation pour les Églises orientales (motu proprio Dei providentis du 1er mai 1917) est le signe d’un changement d’attitude. Les contacts avec les Orientaux ne sont plus du ressort de la Propaganda Fide (Sacrée Congrégation pour la propagation de la foi). À peine quelques mois plus tard l’Institut pontifical oriental est fondé par un second motu proprio, l’Orientis catholici du 15 octobre 1917 : il y est spécifié que l’institut relève de la nouvelle Congrégation pour les Églises orientales. Antoine Delpuch, un père blanc, en est le premier président-directeur. Les cours commencent en décembre 1918.
Développements
Débuts difficiles
Delpuch est envoyé comme visiteur apostolique en Georgie, en difficulté dans ses relations avec la Russie révolutionnaire voisine. Il est remplacé par Ildefonso Schuster, abbé bénédictin du monastère de Saint-Paul-hors-les-Murs le (3 octobre 1919) qui en sera le directeur-président de 1919 à 1922. Il obtient (25 septembre 1920) une plus grande autonomie de l’institut qui, dès cette année, peut accorder des grades académiques, y compris le doctorat. Martin Jugie (1878-1954), assomptionniste et expert en théologie orientale, est un des brillants professeurs des premières années. Le nombre d’étudiants restant peu élevé, Schuster suggère au pape que l’institut soit confié à la Compagnie de Jésus qui pourrait plus facilement le développer en tandem avec l’Institut biblique pontifical. Pie XI accède à cette requête et par sa lettre Decessor noster (14 septembre 1922) confie le PIO aux Jésuites. Michel d'Herbigny est nommé recteur.
Œuvre confiée aux Jésuites
Le dynamique Michel d'Herbigny donne une grande impulsion à l’institut et en parachève l’autonomie. Bon connaisseur de la langue et de la culture russes du fait de ses nombreux voyages en Europe de l’Est, il est bien informé sur les Églises orthodoxes. Il est membre de la commission russe du...   ... (Français)
Pontifical Oriental Institute - English -> Français  
Päpstliches Orientalisches Institut - Deutsch -> Français  
Папский восточный институт - Русский -> Français  
Papieski Instytut Wschodni - Polska -> Français  
Папський східний інститут - Український -> Français  
Pontificio istituto orientale - Italiano -> Français  
Pontificio Instituto Oriental - Español -> Français  
by Panoramio
Basilica di Santa Maria Maggiore night view
Basilica di Santa Maria Maggiore night view
GuoJunjun
go place
Bazylika Santa Maria Maggiore - Kaplica Betlejemska - szczątki żłobka -Rzym
Bazylika Santa Maria Maggiore - Kaplica Betlejemska - szczątki żłobka -Rzym
romulus111
go place
Santa Maria di Maggiore
Santa Maria di Maggiore
Markus Källander
go place
Roma, chiesa di Sant'Alfonso
Roma, chiesa di Sant'Alfonso
Vincenzo Surace
go place
Funny house
Funny house
Markus Källander
go place
Stazione Termini
Stazione Termini
Antonio Biondi
go place
Roma Termini tren geltokia
Roma Termini tren geltokia
Iñaki Lasa Rodríguez
go place