Panorama de Zagreb. Maps. Sites. Photos. Vidéos.

 [+]
Description  panorama

Zagreb

POI: 45.816667, 15.983333
Zagreb (API : [/ˈzɑːgrɛb/] ; hongrois : Zágráb ; italien : Zagabria ; anciennement nommée en allemand : Agram) est une ville et un comitat (« ville de Zagreb »), capitale de la Croatie. Au recensement de 2011, la ville comptait 688 163 habitants, le comitat 790 017 habitants, dont 93,14 % de Croates et la région de Zagreb (le comitat « ville de Zagreb » plus le comitat de Zagreb) comptait 1 107 623 habitants. Zagreb est située au nord du pays sur les flancs de la Medvednica à côté de la Save à une altitude d'environ 122 m au-dessus du niveau de la mer. Sa situation géographique favorable dans le sud-ouest de la Plaine de Pannonie qui s'étend des Alpes aux Alpes dinariques et à la mer Adriatique la place sur les axes de communication entre l'Europe centrale et la mer Adriatique. Les interconnexions de transports, la concentration des industries, de la recherche scientifique et industrielle font de Zagreb le centre économique de la Croatie. Zagreb est également le siège du gouvernement, des corps administratifs et de presque tous les ministères.
Heraldique
Histoire
Vers 601 apr. J.-C., la province romaine d'Andautonia (Scitarjevo) s'effondre. Les Croates arrivent dans ces contrées ; les preuves les plus anciennes de leur arrivée sont des tombes situées au Visoki brijeg à Velika Gorica. En 879, les terres situées entre la Save et la Drave, qui comprennent la région actuelle de Zagreb, sont intégrés dans le royaume croate de Tomislav, couronné premier roi des Croates en 925. L'histoire de Zagreb remonte au moins à 1094, lorsque le roi Ladislas décide de fonder un diocèse à Kaptol et de construire une cathédrale. Deux bourgs existent alors : Kaptol au nord et Gradec, place forte située sur les hauteurs (celle-ci représentant aujourd'hui le quartier de Gornji Grad de Zagreb, et l'un des centres historiques les mieux préservés de Croatie). Ces deux communautés étaient entourées de solides murailles et de tours, dont les vestiges ont été préservés jusqu'à nos jours. En 1242, les deux sites subissent cette même année les attaques des Tatars. Pour remercier Gradec de lui avoir donné un abri efficace, le roi Béla IV de Hongrie lui offre, cette même année, une bulle d'or et déclare la ville "ville royale libre". Plus tard, des combats éclatent entre le diocèse de Zagreb et la ville libre de Gradec. Pendant les invasions turques en Europe, entre le XIVe siècle et le XVIIIe siècle, Zagreb constitue un important rempart frontalier. Le terme de Zagreb apparaît au XVIe siècle pour désigner les deux quartiers, l'ensemble étant devenu le principal centre politique de la Croatie et de la Slavonie. En 1557, Zagreb est mentionnée pour la première fois comme siège du gouvernement local de Croatie. La rénovation baroque de la ville aux XVIIe siècle et XVIIIe siècle change l'aspect de Gradec et de Kaptol. Les vieilles maisons de bois sont détruites alors que des palais, des églises et des couvents font leur apparition. La ville s'enrichit grâce à de nombreux ateliers...   ... (Français)
Zagreb - English -> Français  Deutsch -> Français  Nederlandse -> Français  Español -> Français  Català -> Français  Português -> Français  Norske -> Français  Svenska -> Français  Danske -> Français  Suomalainen -> Français  
Загреб - Русский -> Français  Український -> Français  Српска -> Français  
Zagrzeb - Polska -> Français  
Zagabria - Italiano -> Français  
ザグレブ - 日本語 -> Français  
Záhřeb - České -> Français  
Zagrebas - Lietuvos -> Français  
Zágráb - Magyar -> Français  
萨格勒布 - 简体中文 -> Français  
by Panoramio