Panorama de Pula. Maps. Sites. Photos. Vidéos.

 [+]
Description  panorama

Pula

POI: 44.866667, 13.850000
Pula (en italien Pola, en slovène Pulj) est une ville et une municipalité située en Istrie, dans le Comitat d'Istrie, en Croatie. Au recensement de 2001, la municipalité comptait 58 594 habitants, dont 71,65 % de Croates, 5,83 % de Serbes et 4,82 % d'Italiens (8,28 % n'ayant pas indiqué d'affiliation ethnique). C'est une commune bilingue croate/italien. Pula est la seule localité de la municipalité.
Histoire
L’histoire de la ville de Pula remonte à près de 3 000 ans. Une légende locale place le mythe des Argonautes, en quête de la Toison d'or, non pas en mer Noire, mais en mer Adriatique, et en fait les fondateurs de Polis, la future Pula. En fait, il y a bien eu une colonisation grecque dans les environs, sur l’île de Cres (Chersos en grec) où ils fondèrent la colonie d’Apsoris. Un des plus importants édifices de la ville est l’amphithéâtre romain de Pula, arena en latin. On trouve également dans l’ancienne ville romaine de Pola un temple d’Auguste, l’ancien capitole du forum (transformé en palais communal), un arc de triomphe, un mur d’enceinte en ruines et les restes (dont la façade) de deux théâtres antiques. Des fouilles récentes ont permis de mettre au jour les fondations de différents quartiers romains, les travaux sont encore en cours (2006). Peu d’endroits en Méditerranée regroupent autant d’architectures différentes dans un si petit espace. Les temples romains y défient les palaces baroques, les églises chrétiennes font face aux villas viennoises, et des pans de murs médiévaux voisinent avec des édifices remontant à l’Antiquité. Après avoir été byzantine durant près d’un millénaire, Pula passa à la République de Venise au XIVe siècle. Elle fut fortifiée par l’ingénieur militaire français Antoine de Ville, avant de devenir au XIXe siècle la principale base navale de l’Autriche-Hongrie. Pula abritait un observatoire astronomique et le service hydrographique de la marine austro-hongroise. La ville est multiculturelle : il y a une majorité d’Italiens ainsi qu'une forte présence de Slaves et d'autres nationalités dans la ville et ses environs. À l’issue de la Première Guerre mondiale, les troupes italiennes occupèrent Pula, qui devint italienne comme le reste de l’Istrie. Après la Seconde Guerre mondiale, en mai 1945, la ville fut prise par les troupes yougoslaves, puis, en 1954, fut intégrée à la Yougoslavie, comme l’était déjà le reste de la péninsule istrienne depuis 1947. Plus de la moitié de la population quitta alors la ville pour échapper aux massacres des foibe, visant notamment la très forte communauté italienne, tout entière suspecte, aux yeux des autorités yougoslaves, d’avoir soutenu le fascisme. La cession fut entérinée par le traité d'Osimo de 1975.
Transport et tourisme
Pula est l'arrivée de la piste cyclable EuroVelo 9 qui part de Gdansk sur la mer Baltique et passe par la Pologne, la République tchèque, l'Autriche, la Slovénie et la Croatie. Pula dispose d'un petit aéroport international exploité par diverses compagnies...   ... (Français)
Pula - English -> Français  Deutsch -> Français  Polska -> Français  Català -> Français  České -> Français  Lietuvos -> Français  Norske -> Français  Svenska -> Français  Danske -> Français  Suomalainen -> Français  
Pula (Kroatië) - Nederlandse -> Français  
Пула - Русский -> Français  Український -> Français  Српска -> Français  
Pola - Italiano -> Français  
Pula (Istria) - Español -> Français  
プーラ (クロアチア) - 日本語 -> Français  
Pula (Croácia) - Português -> Français  
Póla - Magyar -> Français  
普拉 - 简体中文 -> Français  
by Panoramio
Sites touristiques à proximité  panorama