Panorama de Hôtels de ville de Rouen. Maps. Sites. Photos. Vidéos.

 [+]
Description  panorama

Hôtels de ville de Rouen

POI: 49.443265, 1.099946
Rouen, à la suite de son accroissement et du fait de l’importance de l’administration, a connu plusieurs hôtels de ville, dont l'emplacement a varié au cours de l'histoire.
La Halle aux Marchands
À la suite de la charte communale de la ville qui date de 1144, puis vers 1160-1170 les Établissements de Rouen qui consignent les rapports entre le roi et la Commune de Rouen, constituée par des marchands, on peut supposer que la municipalité se soit dans un premier temps établie dans la Halle aux Marchands. Elle est attestée à partir de 1191-1192, et se trouvait au sud-ouest de l’église Saint-Éloi.
L’hôtel de ville, rue du Gros-Horloge
En 1220, l’hôtel de ville auprès de l’actuelle rue du Gros-Horloge, sur le fief urbain de la famille de Leicester, situé au sud de la rue du Gros-Horloge, concédé par Philippe-Auguste. Il devait à l’époque occuper l’ancien manoir des Leicester. Un beffroi est édifié entre 1220 et 1251, symbole de la puissance communale. Elle jouxtait la porte Massacre. Elle abritait deux cloches: la Cache-Ribaud, 1 900 kg, fondue en 1251-1252 et la Rouvel, 1 200 kg, fondue en 1258-1259. En 1352, la commune acquiert, au nord de la rue du Gros-Horloge, la propriété de la famille Du Chastel. Cet ensemble était compris grossièrement entre la rue aux Juifs, la rue du Gros-Horloge, la rue Massacre et le passage de la rue du Gros-Horloge à la rue aux Juifs. La partie donnant sur la rue du Gros-Horloge est achetée en 1490 aux héritiers de la famille. C'est à cet emplacement que sera construit le bâtiment de Jacques Gabriel. À cette époque et jusqu'à la Révolution, l'hôtel commun ou hôtel de ville réside dans le manoir des Du Chastel. En 1382, à la suite de la révolte de la Harelle, Charles VI fait raser le beffroi, et la Commune est abolie. Toutefois l'administration qui s'occupe des affaires de la ville a toujours besoin d'un local où se réunir et travailler. L’année suivante, les bourgeois de Rouen décident la construction d'une horloge à l'emplacement de l'ancien beffroi. Le bailli et le roi accèdent à la requête en 1389. Une tour est construite à l'emplacement, afin d'abriter le mécanisme de l'horloge. Cette réalisation, de 1389 à 1398, est due à Jehan de Bayeux. L'horloge est achevée dès 1389, œuvre de Jourdain Delettre et Jean de Felain. En 1410, deux cadrans sont posés sur la porte Massacre, qui relie la tour à l'hôtel de ville. En 1527, la porte Massacre est démolie pour être remplacée par une arche surmontée d'un pavillon, où sont apposés les cadrans. L'édifice est achevé en 1529. Édifice gothique, trop petit et qui menace ruine en 1606, l'hôtel de ville est reconstruit à partir de juin 1607, par Jacques I Gabriel, sur les caves gothiques du précédent édifice. Il est dans un style florentin en pierre à bossage. Le rez-de-chaussée, formé d’une série d’arcades, était occupé par des boutiques. En 1738, l’hôtel de ville s’étend entre la rue du Gros-Horloge et la rue aux Juifs. Il est organisé autour de cours, dont les accès se...   ... (Français)
by Panoramio
Rouen - Hotel de Ville
Rouen - Hotel de Ville
jacky bachelet
go place
The green lawn behind the St Ouen's churc
The green lawn behind the St Ouen's churc
Eric Medvet
go place
Rouen
Rouen
Yeoman
go place
Indéboulonnable !
Indéboulonnable !
Michel Chéron
go place
nei vicoli di Rouen
nei vicoli di Rouen
©geniodimarica
go place
Aître-St-Maclou
Aître-St-Maclou
Michel Chéron
go place
Aître-St-Maclou - Ecole des Beaux-Arts de Rouen
Aître-St-Maclou - Ecole des Beaux-Arts de Rouen
Michel Chéron
go place