Panorama de Lycée Corneille (Rouen). Maps. Sites. Photos. Vidéos.

 [+]
Description  panorama

Lycée Corneille (Rouen)

POI: 49.445250, 1.100477
Le lycée Pierre-Corneille est un lycée quadricentenaire de Rouen. Il y forme des élèves de la seconde jusqu’aux classes préparatoires aux grandes écoles. Le lycée fait l’objet de classements au titre des monuments historiques depuis les 21 mars 1910 (chapelle) et 31 décembre 1985 (Ancien collège des Jésuites, Petit lycée de Joyeuse) et d'une inscription le 28 décembre 1984 (Ancien collège des Jésuites, Petit lycée de Joyeuse).
Histoire
Un lycée quadricentenaire
Dans la seconde moitié du XVIe siècle, la Réforme protestante progresse rapidement en France. Le cardinal-archevêque de Rouen Charles de Bourbon souhaite créer un établissement d’enseignement capable de former la jeunesse aristocratique et bourgeoise dans la stricte doctrine catholique ; il fait, pour cela, appel à la Compagnie de Jésus. En 1593, ouvre le Collège de Bourbon. Les cours ne sont interrompus que de 1595 à 1604 en raison de l’expulsion des Jésuites du royaume. Lors du XVIIe siècle, le collège rencontre un succès rapide : en 1662, il compte près de 2 000 élèves. Une première extension des locaux permet la construction du portail actuel et d’une vaste chapelle. Les cours sont donnés en latin, langue que les élèves doivent parler entre eux. Une place secondaire est accordée au français, à l’histoire, à la géographie et aux sciences. On ne compte alors qu’une dizaine de professeurs, il y a encore peu de classes. Au XVIIIe siècle, l’enseignement devient plus scientifique. Un vaste programme de construction est engagé, dont il reste la Cour d’honneur et la salle des Actes. En 1762, malgré la nouvelle expulsion des Jésuites, l’établissement devient Collège Royal et continue de travailler selon les mêmes méthodes. Lors de la Révolution et de l’Empire, en 1796, le Collège fait place à l’École centrale, expérience qui s’inspire de la pédagogie des Lumières et diversifie les cours aux dépens des langues anciennes. En 1803, est créé le lycée, qui consacre le retour à la tradition basée sur les lettres classiques et les mathématiques. Avec le XIXe siècle, le lycée fonctionne sur le modèle napoléonien. La discipline sous uniforme est très sévère, jusqu’à provoquer des chahuts et parfois de véritables révoltes. La formation, sanctionnée par le baccalauréat, est surtout classique, avec une place plus importante pour les sciences naturelles et les langues. Les classes préparatoires sont créées en 1870. Hôpital militaire pendant la Première Guerre mondiale, en partie occupé par l’armée allemande pendant la Seconde, le lycée sera bombardé en septembre 1942 et surtout le 19 avril 1944. Le monument aux morts à l’intérieur du lycée, qui comporte le nom d’anciens élèves morts à la guerre ou en déportation, accueille une cérémonie le 11 novembre. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est réquisitionné par la Wehrmacht pour servir de centre d’accueil aux soldats en garnison à Rouen et alentour. Des inscriptions en allemand sont d'ailleurs toujours visibles dans le portique de l’entrée Joyeuse...   ... (Français)
Lycée Pierre-Corneille - English -> Français  Norske -> Français  
Lycée Corneille - Deutsch -> Français  
by Panoramio
Indéboulonnable !
Indéboulonnable !
Michel Chéron
go place
Rouen
Rouen
Yeoman
go place
Rouen - Hotel de Ville
Rouen - Hotel de Ville
jacky bachelet
go place
nei vicoli di Rouen
nei vicoli di Rouen
©geniodimarica
go place
The green lawn behind the St Ouen's churc
The green lawn behind the St Ouen's churc
Eric Medvet
go place
case
case
DavideITA
go place
torre dove fu rinchiusa Giovanna d'Arco in attesa del processo
torre dove fu rinchiusa Giovanna d'Arco in attesa del processo
©geniodimarica
go place