Panorama de Soulèvement du Dos de Mayo. Maps. Sites. Photos. Vidéos.

 [+]
Description  panorama

Soulèvement du Dos de Mayo

POI: 40.433300, -3.683330
Le soulèvement du Dos de Mayo (Levantamiento del 2 de mayo, soulèvement du 2 mai) de 1808 est le nom sous lequel on désigne la rébellion du peuple madrilène contre l'occupation de la ville par les Français, et qui s'étendit dans toute l'Espagne. Il marque le début de la Guerre d'indépendance espagnole. Il est aujourd'hui célébré dans la Communauté autonome de Madrid comme « Jour de la communauté » (Día de la Comunidad, équivalent pour la région d'une fête nationale).
Antécédents
Depuis les événements du Soulèvement d'Aranjuez (17 mars 1808) pendant lesquels le roi Charles IV a abdiqué en faveur de son fils Ferdinand VII, Madrid est occupée par le général Murat (23 mars). Ferdinand VII revient à la cour, salué par les acclamations du peuple de Madrid. Napoléon l'invite à le rejoindre à Bayonne. Le 20, Ferdinand VII passe la frontière, espérant, lors de cette réunion, se faire reconnaître comme roi d'Espagne. Son père demande à se joindre à eux et arrive à Bayonne le 30 avril, escorté par les troupes françaises. En fait, Napoléon par ses pressions, obtient l'abdication de Charles IV et de Ferdinand VII en faveur de Joseph Bonaparte (futur Joseph Ier). À Madrid, une Junta de Gobierno représente le roi Ferdinand VII. Cependant, le pouvoir effectif reste entre les mains de Murat, lequel a réduit la Junta de Gobierno à un rôle de simple marionnette ou de simple spectatrice des événements. Le 27 avril, Murat sollicite, théoriquement au nom de Charles IV, l'autorisation de conduire à Bayonne la reine d'Étrurie (fille de Charles IV) et l'infant François de Paule. Au début, lors de la réunion dans la nuit du 1er au 2 mai, la junte refuse, puis finalement cède à la suite des instructions de Ferdinand VII, amenées par un émissaire arrivé de Bayonne ("conserver la paix et l'harmonie avec les Français").
¡Que nos lo llevan! (Ils nous l'enlèvent !)
Le 2 mai 1808, la multitude commença à se concentrer devant le palais royal. La foule vit comment les soldats français amenaient hors du palais la reine d'Étrurie. Sa sortie ne produisit aucun choc. La présence d'une autre voiture a fait penser qu'elle était destinée à l'infant François de Paule. Excitée par José Blas de Molina et aux cris de ¡Que nos lo llevan! (Ils nous l'enlèvent!), la foule pénétra dans le palais. L'infant apparut à un balcon augmentant l'agitation sur la place. Les deux officiers français chargés du transfert, le colonel Auguste Lagrange et Michel Desmaisieres furent sauvés par une patrouille passant par là. Ce tumulte est exploité par Murat, qui dépêche un bataillon de grenadiers de la Garde impériale au palais, accompagnés par de l'artillerie, lesquels tirent sans sommations sur la foule déchaînée. Cette foule se disperse dans tout Madrid aux cris de Mort aux Français. La lutte va s'étendre à Madrid et durera pendant des heures.
Le combat de rues
Les madrilènes durent découvrir en cet instant les conditions de la guerre de rues : constitution de bandes de quartier commandés par...   ... (Français)
Dos de Mayo Uprising - English -> Français  
Dos de Mayo - Deutsch -> Français  
Opstand van Dos de Mayo - Nederlandse -> Français  
Мадридское восстание - Русский -> Français  
Powstanie Dos de Mayo - Polska -> Français  
Rivolta del due di maggio - Italiano -> Français  
Levantamiento del 2 de mayo - Español -> Français  
Aixecament del 2 de maig de 1808 - Català -> Français  
Levantamento de dois de maio - Português -> Français  
by Panoramio
Edificio Beatriz. Arq.: Eleuterio Población Knappe. 1970.
Edificio Beatriz. Arq.: Eleuterio Población Knappe. 1970.
Guia arquitectura
go place
nevada del 23feb2005
nevada del 23feb2005
Guia arquitectura
go place
Vitra: Vegetal Bouroullec chair
Vitra: Vegetal Bouroullec chair
Guia arquitectura
go place
Puente Eduardo Dato - Madrid, Spain
Puente Eduardo Dato - Madrid, Spain
Isaac Garcia
go place
Edificio Flotante (o casi)
Edificio Flotante (o casi)
Agustin Pedrote
go place
El Paseo de la Castellana desde la terraza del Hotel Villamagna
El Paseo de la Castellana desde la terraza del Hotel Villamagna
José Antonio Rojo
go place
Colegio Nuestra Señora del Pilar. C/ Castelló. Arquitecto: Aníbal Álvarez. 1908-1915. Foto: Pablo Echávarri.
Colegio Nuestra Señora del Pilar. C/ Castelló. Arquitecto: Aníbal Álvarez. 1908-1915. Foto: Pablo Echávarri.
Guia arquitectura
go place