Panorama de Deuxième bataille de Zurich. Maps. Sites. Photos. Vidéos.

 [+]
Description  panorama

Deuxième bataille de Zurich

POI: 47.366667, 8.550000
La bataille de Zurich est une bataille militaire qui eut les 3 et 4 vendémiaire an VIII (25-26 septembre 1799) durant la Deuxième Coalition. Elle vit la victoire des troupes française du général André Masséna face aux troupes russes et celles du Saint-Empire.
Prélude
Une première bataille eut lieu à Zurich le 16 prairial an VII (4 juin 1799), au cours de laquelle les troupes françaises furent repoussées. Le 17 fructidor (3 septembre) le général Masséna trouve un emplacement idéal pour réaliser le débarquement des troupes françaises sur la rive droite de la Limmat.
Préparatifs
Le général Masséna hésita longtemps sur l'emplacement où s'effectuerait la traversée de la Limmat. Après avoir pris connaissance du rapport des officiers d'artillerie et du génie, il se décida à effectuer ce passage à hauteur du poste de Dietikon. À l’emplacement de ce poste, la rivière formait un coude considérable. En outre, la convexité se présentait du côté des Français. Cela leur donnait l'avantage d’avoir leur passage protégé par les feux croisés de leur nombreuse artillerie. Celle-ci se trouvait placée sur un plateau élevé, en avant du poste de Nieder-Urdorf. Le terrain de la rive droite de la Limmat se trouvait bas et favorable au débarquement des troupes françaises. En outre, il y avait, sur les deux rives de la rivière, deux grands bouquets de bois très efficaces pour masquer l'embarquement. Une fois occupé par les Français, la partie du bois de la rive droite de la Limmat pouvait servir de tête de pont. De celle-ci, il devenait difficile, pour les Russes, de chasser l'infanterie légère française qu'on y jetterait. Toutefois, l'emplacement prévu pour le passage de la rivière présentait aussi de grandes difficultés. Il était notamment presque impossible de traverser autrement que sur des baquets ou à la force des bras. Les officiers français déployèrent une grande énergie dans leurs travaux. En outre, ils furent assez bien appuyés par l’artillerie et le génie. Tout cela permit, de surmonter toutes les difficultés et les obstacles d’un débarquement sur la rive droite de la Limmat par l’intermédiaire du poste de Dietikon. Le 25 septembre, avant le jour, tous les préparatifs pour passer la Limmat venaient d’être achevés. Le chef de brigade d'artillerie Dedon n'attendit plus que les derniers ordres du général Masséna pour commencer l’embarquement des troupes françaises.
Dispositions tactiques
Le chef d'escadron Foy commandait l'artillerie de la division française du général Lorge. Il disposait et plaçait, avec soin, les différentes batteries françaises qui devaient protéger le débarquement sur la rive droite de la Limmat. En outre, Foy se mit à garnir de canons le petit plateau qui bordait le poste de Nieder-Urdorf. Dès lors, cette dernière batterie prenait à revers l’aile gauche de l’armée russe. Elle balayait également la plaine entre les deux bois. Enfin, une fois que les troupes russes seraient chassées de la presqu’île, cette batterie de Foy empêcherait...   ... (Français)
Second Battle of Zurich - English -> Français  
Zweite Schlacht um Zürich - Deutsch -> Français  
Вторая битва при Цюрихе - Русский -> Français  
II bitwa pod Zurychem - Polska -> Français  
Seconda battaglia di Zurigo - Italiano -> Français  
by Panoramio
Switzerland. Zurich. calle.
Switzerland. Zurich. calle.
Orlando Leiva
go place
Theaterstrasse - Bellevueplatz
Theaterstrasse - Bellevueplatz
Philipp Köhler
go place
Ópera de Zurique
Ópera de Zurique
Philipp Köhler
go place
Ópera de Zurique
Ópera de Zurique
Philipp Köhler
go place
Rämi-Strasse (07/2007)
Rämi-Strasse (07/2007)
www.swiss-pics.ch by Nils W
go place
Riesenrad auf dem Sechseleutenplatz (Bellevue)
Riesenrad auf dem Sechseleutenplatz (Bellevue)
digitalfotoarchiv.ch
go place
Schauspielhaus Zürich, Zürich, Switzerland
Schauspielhaus Zürich, Zürich, Switzerland
Hans Sterkendries
go place